La Toile Eldar V2

Lieu de rencontre de tous les Eldars de la Galaxie.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tolkien - le débat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ithemalion
Arlequin
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 24

MessageSujet: Tolkien - le débat   Jeu 20 Jan - 11:25

Père de la fantasy moderne, et d'une saga qui dépasse largement le cadre du Seigneur des Anneaux. Une discussion pourrait être constructive, plutôt que de polluer un autre topic.

Pour en revenir à ce qui a été dit sur le sujet concernant la population des vaissaux-mondes (sans dire qu'il y a eu une quelconque critique, juste pour discuter des rapports Tolkien/Warhammer (Battle ou 40K)) :
Tout d'abord, s'il y a effectivement un manichéisme qui tourne parfois au caricatural dans les oeuvres de fantasy qui ont suivi LSDA, il convient de préciser que concernant LSDA lui-même, cette opposition bien/mal a un sens réel, une signification mythologique/philosophique. Cela n'apparaît peut-être pas de façon parfaitement explicite dans LSDA, mais la mythologie d'Arda puise ses sources directement dans la foi chrétienne de Tolkien. Ainsi, pour qui a lu le Silmarillion, et notamment le récit de la Création d'Arda, il est parfaitement évident que Eru représente Dieu, les Ainur les anges, et Melkor n'est autre que Satan/Lucifer/appelez-le comme vous voulez... Tout ça pour dire que l'affrontement entre le bien et le mal est au coeur même de la signification des légendes d'Arda (et oui, j'ose croire que tout cela a une signifaction philosophique, contrairement à beaucoup de récits de fantasy ultérieurs). Par contre, il est vrai que dans pas mal d' "oeuvres" de fantasy, l'affrontement bien/mal n'est qu'un des ingrédients traditionnels du genre - ce qui donne des textes de qualité douteuse, parce qu'ils tentent d'intégrer les éléments qui font du SDA un chef-d'oeuvre mais n'obtiennent qu'un résultat ridicule (Eragon, entre autres).

Ensuite, il y a tout de même lieu de remarquer que Warhammer (Battle et 40K) est un des exemples les plus marquants d'univers manichéistes que je connaisse : c'est la lutte interminable des gentils SM contre les méchants SM du Chaos, des hauts-elfes contre les elfes noirs, de Sigmar contre les Dieux Noirs... Certes, les eldars se situent plutôt au milieu, pas vraiment dans un des deux camps, mais l'affrontement SM/SMC reste le thème central de 40K, alors que les eldars (à mon regret) ont tendance à rester en retrait. Dans Warhammer, il n'y a peut être pas qu'un seul bien et qu'un seul mal, mais tout reste histoire de combat entre le bien et le mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnar
Sac à main
avatar

Messages : 2345
Date d'inscription : 26/11/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: Tolkien - le débat   Jeu 20 Jan - 21:58

D'où l'intérêt dans les nouveaux ouvrages d'essayer de mettre une opposition aussi claire.

Bon, on a Harry Potter où c'est presque le cas, avec le retournement des Maelfoy à la fin, mais un autre ouvrage dont on devrait attendre beaucoup, Eragon, fait hélas une opposition trop précise : les peuples libres contre le méchant roi dictateur depuis un siècle...

Mais, dans ce dernier livre, je doute quand même du côté de certains partis :
-les elfes sont-ils vraiment aussi alliés aux humains qu'on le dit ? Ne cherchent-ils pas à retrouver leurs terres perdues ?
-parmi les nains, il y a bien ceux qui sont amis d'Eragon et veulent se battre contre Galbatorix, mais on voit, lors de l'élection du Roi, que la politique et les intrigues sont des plus importants dans leur culture... Donc le soutiendront-ils toujours ?...
-De même pour le Surda, qui ne souhaite pas trop s'engager dans une guerre dont l'issue est plsu qu'incertaine...

Pour ma part, je suis en train d'essayer d'écrire un livre (bon, le scénario est prêt, mais ya pas un chapitre d'écrit --"), où j'ai prévu que le héros se ferait entre autre posséder par un démon qu'il devrait combattre... Même si il le cache, il s'aperçoit en discutant avec lui que les raisons de la guerre ne sont pas très claires, et que ses propres chefs ont quelques relations avec ces mêmes démons qui sont leurs ennemis...

_________________
HAIL ISHA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ithemalion
Arlequin
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 24

MessageSujet: Re: Tolkien - le débat   Jeu 20 Jan - 22:20

Plutôt que d'écrire un livre, ce que je te conseillerais, c'est d'écrire une histoire. Il n'y a pas vraiment de différences au niveau contenu, c'est juste une question de mentalité. Un livre, on l'écrit pour les autres, dans l'idée de le faire publier ; une histoire, on peut l'écrire pour soi et pour se faire plaisir. C'est donc la même chose, au final, mais en moins audacieux. Si tu te dis que tu écris un livre, ça ne peut que te mettre la pression et finir par te dégoûter de ton travail (ce qui m'est arrivé pour tout ce que j'ai voulu écrire au collège ou au lycée). Bref, j'ai fait une digression, mais j'espère que tu posteras le début dès que tu l'auras écrit. Smile


Eragon a été la déception de ma jeunesse. Ca a commencé par l'émerveillement (Wahaa, des dragons...) et j'ai lu les deux premiers tomes d'une traite, pour me rendre compte en y repensant que tout ça était ridicule. J'admets que Christopher Lee écrit très bien pour son âge, mais ses livres manquent navreusement de maturité. Au final, il reprend les clichés de la fantasy - des elfes magiciens en harmonie avec la forêt, des nains bourrus qui vivent dans la pierre - en tentant quelques innovations qui se révèlent pour la plupart malheureuses. Que dire des elfes végétariens vivant en union libre... Et l'auteur lui-même ne semble pas toujours capable de donner suffisamment de cohérence à ses idées, la magie par exemple : il est soi disant nécessaire de maitriser l'ancien langage pour s'en servir, puis on apprend que non, au contraire, la magie n'est que le résultat de la pensée. Assez peu crédible, il faut le dire. Je n'ai même pas jeté un oeil au tome 3. Je pense que l'auteur aurait mieux fait de garder cette histoire pour lui, fut-ce pour y revenir dans quelques années et soit la publier une fois remaniée, soit la remiser au fond de son grenier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnar
Sac à main
avatar

Messages : 2345
Date d'inscription : 26/11/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: Tolkien - le débat   Ven 21 Jan - 17:32

Pour l'instant, s'en est plus au stade effectif d'histoire plutôt que de livre... D'ailleurs, je n'ai presque pas le temps d'écrire, juste celui d'écrire quelques lignes de temps à autres...

Cependant, ce long temps que j'ai me donne l'occasion de modifier l'histoire. Au début, je pensais mettre en place le classique trio humains/elfes/nains (et cette fois-ci, les elfes sont plus vus comme les descendants d'une ancienne race disparue, ce qui leur permet de vivre dans les 500 ans... et ils ne vivent pas dans de belles vertes contrées, mais bien dans des villes de pierre ^^), mais je me suis finalement rétracté et tout le monde est numain, mais en contrepartie, je dois créer divers pays limitrophes, car juste deux contrées risquent effectivement de sombrer dans le manichéisme...

Le dossier texte est sur un ordi chez moi, mais il n'est hélas pas sur que j'aie le temps d'aller vous le chercher...

_________________
HAIL ISHA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tolkien - le débat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tolkien - le débat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tolkien - le débat
» Khuzdûl [tolkien]
» les cartes chez Tolkien
» [Nouvel An Nain] 1er jour de l'année naine chez Tolkien
» [naines barbues] chez Tolkien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Toile Eldar V2 :: Les Portails de l'Eternité :: Agora de La Danse Sans Fin-
Sauter vers: