La Toile Eldar V2

Lieu de rencontre de tous les Eldars de la Galaxie.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un texte qui me trottait dans la tête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnar
Sac à main
avatar

Messages : 2333
Date d'inscription : 26/11/2009
Age : 23

MessageSujet: Un texte qui me trottait dans la tête   Lun 20 Juin - 21:14

Citation :
Les doigts dansent sur les touches d'ivoire et d'ébène, dans une douce cadence, laissant s'échapper des cordes une calme mélodie. Ah, j'oubliais. Ces doigts... Eh bien, ce sont les miens. Là, je suis chez moi, dans ma chambre, devant mon piano. Un peu beaucoup de possessifs, n'est-ce pas ? Qu'importe, ce n'est que de la matière, comme je m'en suis rendu compte, depuis le moment où cette histoire s'est déroulée. Allons, où en étais-je ? Le piano. La mélodie. La Sonate au Clair de Lune de Beethoven. Une pure merveille. Mais là n'est pas le plus important. Enfin bon, le décor est posé. Encore que... Il nous faut maintenant attendre le moment où ça a commencé. Attendez,attendez, je vais d'abord vous parler de moi. Oh, pas tant que ça, vous ne connaitrez qu'une petite partie de mon esprit Pour ma part, j'en connais à peine plus, mais c'est déjà pas mal. Mais bon, le principal : mon être. Au cas où vous vous en doutiez, je sui un être humain. De sexe masculin, précisons-le pour éviter tout quiproquo. Mais ça aurait pu être marrant de vous laisser dans le doute. Âge : dix-sept ans, à cette époque. Eh oui, aujourd'hui, je suis un peu plus vieux. Mais je m'égare. Donc, un gars, ado... Vous devinerez donc que je suis étudiant. Bravo. Un regard par la fenêtre, vers les étoiles rêvant dans le drap sombre de la nuit... Non, ce n'est pas encore l'heure. Tiens, d'ailleurs... Ça c'est passé pendant la nuit. Je crois que j'avais oublié de vous le dire. Donc, vie simple, les amis, les amours, les emmerdes... Bref rien de très particulier. De plutôt bons résultats, une certaine curiosité qui m'entraîne ers la rechercher, le plaisir de jouer au piano... Tiens, mon morceau est fini. Je reste là, presque méditatif, sans bouger. Désolé, mais ces pensées-ci sont privées. Je me lève et vais à la fenêtre ouverte. Qu'est-ce qu'il caille ! Je grille une cigarette, ça me détend. Les volutes blanches montent lentement dans l'air frais de ce début d'automne. Je les regarde s'élever haut, haut dans le ciel... Je ferme les yeux et savoure ce pur instant de sérénité. Comme ils se font rares ! Je rouvre les yeux et, contemplant la nature, me rappelle un poème que j'ai lu il y a... Oh, ça fait si longtemps que ça ? Mais je remarque tout à coup un détail. Un intrus. Une étoile de trop dans la Grande Ourse. Et voilà qu'elle semble s'étendre et gagner en luminosité. Quelques instants plus tard, c'est carrément une aurore boréale que j'ai devant les yeux. Pas banal, non ? Mais qu'est-ce que c'est encore que ce bordel ? Un flash qui vous pénètre jusqu'au plus profond de l'âme. C'est à ce moment que j'ai perdu connaissance. C'est bon. C'est l'heure. Notre histoire peut commencer.

_________________
HAIL ISHA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnar
Sac à main
avatar

Messages : 2333
Date d'inscription : 26/11/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: Un texte qui me trottait dans la tête   Mar 21 Juin - 19:04

Citation :
Bon, reprenons. Quand je suis revenu à moi, c'était l'aube. En fait, c'est mon réveil qui m'a réveillé. Et au lieu de lui taper dessus, c'est les graves du piano qui ont tout pris. Ben oui, j'étais pas dans mon lit... Vous imaginez le bordel, un accord discordant comme pas possible. De quoi bien se faire engueuler. Si on avait su que c'était moi. Je me dois de préciser que je suis en appartement... Bref. Je vous zappe la suite ? Il n'y a que ma douche et mon ptit-déj'. On ne peut plus banal. Sur le chemin de l'école, par contre, il y a du nouveau. Certains fêtards qui étaient apparemment réveillés en même temps que moi ont aussi vu la lumière dans le ciel. Et pour ceux victimes du flash, ils l'ont expliqué par une bouteille de vodka cul-sec. Bien sûr. Pour ma part, je préfère éviter d'exposer mon expérience. Certains pourraient penser qu'il n'y a pas que l'alcool qui provoque des hallucinations, si vous voyez ce que je veux dire... Je retrouve des amis autour d'un café. On discute, on rit. Puis on s'emmerde en cours. Enfin, pas tous. Et pas complètement. Pareil pour vous, je suppose : la matière est sympa, le prof chiant (souvent le cas des maths); la matière est sympa, le prof passionnant (pour moi, c'est le cas de l'histoire et de tout ce qui est scientifique : le rêve). Bon gré, mal gré, ça passe. Midi. Dans les couloirs désert, je marche d'un pas lent. Quelques bruits étouffés par les fenêtres et la distance me parviennent. Vous n'avez jamais essayé de vous promener ainsi ? Il faut, on voit les bâtiments bien autrement que dans leur habituelle austérité. On en devient presque familier. Tiens, ça m'inspire... Dalles blanches et studieuses / Que les foules foulent tard heureuses / Ou trainent sombres, piteuses / Elles passent, immuables / Du nerd à l'incapable / Mais tous les connaissant, eux et leurs cartables... Quelques vers de temps à autres sont l'assurance d'un esprit vivant et confiant. D'ailleurs, ce que je vais avec vous, est-ce seulement de la prose ? Je suis arrivé. Du bout des doigts, je pousse une porte. Ils sont quatre à m'attendre. Leur conversation feutrée me parvient. Sourires. Amitié. J'attrape un paquet au vol. Dedans... Un casse-croute. Ben quoi ? On s'est arrangés pour pouvoir manger là, loin de la foule. On est pas agoraphobe, on déteste juste les cris. Rien ne vaut la pureté de la corde pincée ou du souffle d'air posé. Eh oui, on est musiciens. Je vous l'avais dit ? Oh, je ne sais plus. Enfin, c'est fait, maintenant. Si je m'en souvient plus tard. Pas dit... Sandwich dans une main, piano sous l'autre, j'improvise une ballade lente. Les autres sourient, battent la mesure. On discute des dernières nouvelles, du ragot à l'international. La blue note se fait taquiner. La flutiste se plaint de son copain. Le troisième depuis le début de l'année. Quand même. Descente chromatique. Le batteur se moque d'elle et s'installe. Elle lui tire la langue et fait quelques arpèges. Quels gamins, décidément ! Je retourne en majeur, un fin sourire sur les lèvres. Le ténor s'invite dans la mélodie, la flute perce dans les aigus. Harmonie. Certains disent qu'ils jouent d'un instrument. Quelle blague. Faire des gammes et buter sur des partitions, est-ce vraiment la musique ? J'ignore si vous êtes mélomane. Si ce n'est pas le cas, vous ne comprendrez certainement pas de quoi je parle. Sinon... Ça fait du bien, n'est-ce pas ? En rentrant, je me suis acheté le journal. Oups, je dois avoir zappé environ cinq heures. Pas grave, il ne s'est rien passé que je n'ai à vous détailler, des morceaux et des cours. Classique. Donc, le journal. Édition du soir, ils faisaient les gros titres sur la nuit dernière. Apparemment, ça s'est vu dans le monde entier, mais particulièrement là où il faisait sombre. Les météorologues et autres spécialistes n'y comprennent rien. Tu parles. Avec le recul, ça se comprend. Même aujourd'hui, c'est quasiment un secret d'état. Si ils savaient la vérité... A l'appart', je bosse puis fait quelques recherches. Non, pas sur la nuit, ça je m'en foutais à l'époque. Juste quelques infos sur la médecine. Ben oui, vous ne vous êtes jamais demandé quel est le fonctionnement précis des muscles ? Les effets véritables de tel ou tel produit ? Vous n'êtes vraiment pas curieux. Ce qui est marrant, c'est que c'est du niveau licence voire master. Oui. Quand même. Pas mal pour un lycéen, non ? Et je ne vous parle pas des neurosciences, de la chimie... En tout cas, quand vous lisez quelque chose de vraiment passionnant, c'est incroyable à quelle vitesse peut passer le temps ! Particulièrement avec un bon disque derrière. Un instant, je reviens. Petit mal de crâne. Voilà, enfin trouvé de médoc. Donc, le temps. Je jette un coup d’œil à ma montre. Dix-sept heures cinq. Je me lève et commencer à préparer des légumes. Dix-neuf heures trente : j'ai fini. Ma mère rentre. Pendant que l'on mange, pourquoi ne pas vous parler un peu de ma famille ? Je vis seul avec ma mère. J'ai un frère, mais lui, je vous en parlerai plus tard. Mon père, par contre, ça fait quelques années qu'il est parti. Non, il ne nous a pas quitté égoïstement. Il n'est pas non plus fâché avec la famille. Par contre, les amis ont eu (et ont encore) du mal à comprendre son geste. Il nous as juste dit "au revoir", à mon frère et à moi. . Je pense que ma mère a toujours su la vérité, sans quoi elle ne s'en serait jamais remise. Quoi qu'il en soit, de sombres raisons l'on poussé à partir.Il m'a aussi... Ah, je dois m'arrêter. Autre fait intéressant : nous avons fini de manger et avons allumé la télé. A part pour le vingt heures et les films, elle sert peu. Justement, les infos. Bien sûr, l'espèce d'aurore de l'autre nuit. Et un détail qui va vous intéresser. Quelques mots à la fin, sur "d'étranges capacités paranormales" qui auraient été découvertes chez certains individus. Bon, vous l'aurez compris. De la magie, quoi. C'est fun, ça la magie. On vous en parle, vous pensez direct soit aux jeux, soit aux vieilles légendes. Et dans ce dernier cas, c'est plutôt ridicule. Rien de sérieux, quoi. Des moyen-ageux ou des geeks. Joli choix, non ? Mais qu'on en parle à la télé, même indirectement... je me suis mis directement au piano, après. D'habitude, je bouquine encore deux heures, mais là... J'avais besoin de réfléchir. Il devait être une heure et demie quand la dernière touche fut caressée. Le regard perdu dans mes pensées, j'ai regardé mes paumes vides. Et si... Allons, vous auriez fait quoi à ma place ?

_________________
HAIL ISHA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un texte qui me trottait dans la tête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ACS]Texte quand on rentre dans une zone
» Plus aucun texte n'apparait dans la description des tableaux crées avec le TSR
» [Tuto] Photoshop CS5 - Comment mettre une image dans un texte
» Texte en rouge dans le coin de l'écran
» Comment faire un défilement de texte comme crédit mais centré avec pour fond map ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Toile Eldar V2 :: Les Portails de l'Eternité :: Agora de La Danse Sans Fin-
Sauter vers: